Xiaomi a eu un chiffre d’affaires de 7,77 milliards de dollars pour le trimestre qui s’est terminé en juin de cette année, en hausse de 3,1% par rapport à la même période de l’année dernière et de 7,7% par rapport au trimestre précédent, le fabricant chinois de smartphones constatant une reprise sur la plupart de ses marchés étrangers.

La société, qui a nommé cette semaine Alain Lam comme nouveau directeur financier, a déclaré que les bénéfices au second trimestre s’élevait à 650 millions de dollars, en hausse de 129,8% d’une année sur l’autre et de 108% par rapport au premier trimestre 2020.

Les ventes de smartphones, qui représentent toujours l’essentiel de Xiaomi, se sont redressées sur la plupart de ses marchés internationaux. En excluant l’Inde, le nombre quotidien moyen d’activations de smartphones à l’étranger a atteint 120% du niveau pré-pandémique enregistré en janvier 2020.

L’Inde, dont Xiaomi a été le premier fournisseur de smartphones au cours des 12 derniers trimestres, a assoupli les restrictions de verrouillage au cours des mois qui ont suivi, le nombre quotidien d’activations de smartphones était toujours de 72% (par rapport à janvier 2020).

L’entreprise a trouvé une lueur d’espoir en Europe. Au deuxième trimestre 2020, selon le cabinet d’études Canalys, les expéditions de smartphones de Xiaomi ont augmenté de 64,9% en glissement annuel en Europe, atteignant une part de marché totale de 16,8%.

En Europe occidentale, les expéditions de smartphones de Xiaomi ont augmenté de 115,9% sur un an, représentant une part de marché de 12,4%. De même, selon Canalys, Xiaomi occupait la première place de fournisseur de smartphones en Espagne, deuxième en France et quatrième en Allemagne et en Italie.

L’expédition de ses smartphones haut de gamme -, ceux qui se vendent au prix de détail de 300 € (350 $) ou plus , augmente de 99,2% d’une année sur l’autre sur les marchés internationaux.

À mesure que la base d’installations de smartphones de la société augmente, ses revenus publicitaires augmentent également. Au deuxième trimestre de 2020, ses revenus publicitaires ont augmenté de 23,2% d’une année sur l’autre pour atteindre 450 millions de dollars.