Virgin Orbit a lancé sa fusée LauncherOne en orbite pour la première fois aujourd’hui, avec une mission de démonstration réussie qui a transporté une poignée de satellites et les a livrés avec succès en orbite terrestre basse pour le compte de la NASA. C’est une étape cruciale pour la société de lancement de petits satellites, et la première fois que la société a montré que son avion porteur hybride fonctionnent comme prévu, ce qui devrait inciter l’entreprise à commencer très prochainement les opérations commerciales de son système de lancement.

Il s’agit de la deuxième tentative de Virgin Orbit, après un premier essai fin mai terminé avec la fusée LauncherOne déclenchant un arrêt automatique de sécurité de ses moteurs peu de temps après son détachement de l’avion porteur, un Boeing 747 modifié qui transporte la fusée à son altitude de lancement. La société a déclaré qu’elle avait beaucoup appris de cette tentative, notamment en identifiant l’erreur qui avait provoqué l’arrêt du moteur à sécurité intégrée, qu’elle avait corrigée avant la mission d’aujourd’hui.

En 2017, Virgin Orbit a été séparée de Virgin Galactic, pour se concentrer exclusivement sur le lancement orbital de petites charges utiles. Virgin Galactic se consacre alors entièrement à sa propre mission d’offrir des vols habités commerciaux. Virgin Orbit a elle-même créé sa propre filiale plus tôt cette année, appelée VOX Space, qui a l’intention d’utiliser LauncherOne pour mettre en orbite de petits satellites spécifiquement pour le marché américain de la sécurité nationale.