Le modèle 3 de Tesla n’est pas livré avec une clé physique. Au lieu de cela, il peut être déverrouillé et activé avec un smartphone, un porte-clé en forme de voiture ou une carte-clé qui s’avère pratique si vous n’avez pas de porte-clé ou si votre téléphone meurt. Une conductrice créative a trouvé un moyen de s’assurer qu’elle peut toujours déverrouiller et démarrer son modèle 3: elle a implanté l’étiquette RFID de la carte-clé dans son avant-bras.

Amie DD est une ingénieure en logiciel qui se décrit elle-même comme une «créatrice de choses». Dans une vidéo, elle a expliqué qu’elle avait implanté une étiquette RFID dans son bras il y a des années, qu’elle utilisait pour ouvrir la porte de sa maison . Lorsqu’elle a commandé son modèle 3, elle s’est rendu compte qu’elle pourrait probablement faire quelque chose de similaire avec la carte magnétique. Elle n’a pas eu la chance de transférer le logiciel sur sa puce existante. Elle a donc décidé d’extraire la puce de la carte et de l’implanter dans son bras.

Pour ce faire, elle a dissous la carte avec de l’acétone et l’a recouverte d’un biopolymère. De là, elle est allée dans un studio de modification corporelle pour faire implanter la puce (environ la taille d’une mini-figurine Lego) dans son avant-bras. Dans une autre vidéo (avertissement, il y a du sang), elle montre l’implantation. Elle a également documenté son processus sur Hackaday.

Bien qu’elle ne montre pas la puce en action sur la vidéo (elle a noté sur Twitter que son bras était gonflé juste après avoir fait implanter la puce), elle a déclaré que la puce fonctionnait bien, bien que bras à la console «n’est pas le meilleur», environ un pouce (25 mm), et elle dit qu’elle espère que cela va s’améliorer à mesure que l’enflure diminue.