La Commission européenne a annoncé son intention d’obliger les fabricants de smartphones et d’autres appareils électroniques à installer un port de charge USB-C commun sur leurs appareils. La proposition est susceptible d’avoir le plus grand impact sur Apple, qui continue d’utiliser son connecteur Lightning propriétaire plutôt que le connecteur USB-C adopté par la plupart de ses concurrents. Les règles visent à réduire les déchets électroniques en permettant aux gens de réutiliser les chargeurs et les câbles existants.

En plus des téléphones, les règles s’appliqueront à d’autres appareils comme les tablettes, les écouteurs, les haut-parleurs portables, les consoles de jeux vidéo et les appareils photo. Les fabricants seront également obligés de rendre leurs normes de charge rapide interopérables et de fournir des informations aux clients sur les normes de charge prises en charge par leur appareil.

La proposition révisée sur les équipements devra passer en vote au Parlement européen. Si elles sont adoptées, les fabricants auront à terme 24 mois pour se conformer aux nouvelles règles. Le parlement a déjà voté en faveur de nouvelles règles sur un chargeur commun au début de 2020, indiquant que la proposition d’aujourd’hui devrait bénéficier d’un large soutien.

Le plus grand impact des nouvelles règles sera probablement ressenti par Apple, qui continue de livrer des téléphones avec un connecteur Lightning par opposition au port USB-C de plus en plus universel. En 2018, environ 29% des chargeurs de téléphone vendus dans l’UE utilisaient l’USB-C, 21% utilisaient Lightning et environ la moitié utilisaient l’ancienne norme Micro USB, selon une évaluation de l’UE. Ces proportions ont probablement considérablement changé, car l’USB-C a remplacé le Micro USB sur tous les téléphones Android.