Dans un renversement de sa politique de longue date, Twitter a verrouillé le compte Twitter du président des États-Unis et forcé la suppression de trois tweets offensants.

En raison de la situation de violence sans précédent et continue à Washington, DC, nous avons exigé la suppression de trois tweets @realDonaldTrump qui ont été publiés plus tôt dans la journée pour des violations répétées et graves de notre politique d’intégrité civique.

Dans le cadre de l’action, Trump sera bloqué pendant au moins 12 heures. Le compte restera verrouillé au-delà de cela, tant que les tweets ne seront pas supprimés, ajoute le site. Au-delà de l’action en cours, Twitter ajoute que les futures violations de ses politiques entraîneront la suspension permanente du compte @realDonaldTrump.

Les tweets supprimés incluent du contenu qui a été signalé tôt par le service, en raison d’un risque de violence, tous arrivant à la suite d’une violente prise d’assaut du Capitole américain:

Le trio comprend une vidéo préenregistrée qui a supplié les émeutiers de rentrer chez eux, avant d’ajouter: «Nous vous aimons; vous êtes très spécial. » À la suite de l’action précédente, Twitter a déclaré en ce qui concerne la situation actuelle à Washington, DC, les équipes de confiance et de sécurité de Twitter travaillent pour protéger la conversation publique sur le service et prendront des mesures pour tout contenu qui enfreint la règle de Twitter. Soyons clairs: les menaces et les appels à la violence n’ont pas leur place sur Twitter, et nous appliquerons nos politiques en conséquence.

Les appels à la suppression du compte Twitter du Président se sont intensifiés lors des événements d’aujourd’hui. On a largement supposé que Trump serait autorisé à continuer à tweeter au moins jusqu’à la fin de sa présidence, mais ce qui s’est passé au Capitole aujourd’hui , et ses tweets en réponse , semble avoir poussé le service à accélérer ces actions punitives.

L’action d’aujourd’hui n’est certainement pas de bon augure pour le sort du récit de Trump après son retour à la vie civile. La Maison Blanche contrôle également toujours le compte @Potus, jusqu’à la transition du 20 janvier.