L’application la plus populaire au monde continue d’être dans le collimateur des politiciens du monde entier.

Lundi soir, le secrétaire d’État Mike Pompeo a déclaré à Fox News que les États-Unis envisageaient certainement d’interdire TikTok, craignant qu’il ne soit utilisé par le gouvernement de Pékin comme outil de surveillance et de propagande.

L’interdiction potentielle porterait un nouveau coup à TikTok après sa récente baisse sur son plus grand marché, l’Inde.

Dans la foulée de la déclaration de Pompeo, TikTok a annoncé qu’il se retirerait de Hong Kong, qui fait face à une vague de contrôle sans précédent de la part du gouvernement de Pékin après la promulgation de la loi sur la sécurité nationale.

Le flou de la déclaration laisse de nombreuses questions sans réponse. Il faut se demander si ByteDance relancera une version censurée de l’application à Hong Kong, probablement en la remplaçant par son application sœur Douyin, qui est exploitée par l’équipe chinoise de ByteDance.

ByteDance, fondée par l’entrepreneur chinois Zhang Yiming, s’efforce de dissocier TikTok de sa propriété chinoise et de la censure de Pékin. Les efforts ont varié de la conservation d’un centre de données à l’étranger pour TikTok qui est censé être hors de portée des autorités chinoises, donnant aux experts extérieurs un aperçu de son processus de modération, jusqu’à l’embauche de Kevin Mayer de Disney comme nouveau visage mondial de l’application.

Mais sa réponse aux circonstances de Hong Kong, vraisemblablement faite par Mayer, qui est maintenant le directeur général de l’application, contraste fortement avec les décisions des géants de la technologie occidentaux.

Beaucoup voient leur décision comme un rejet catégorique de la censure et de la surveillance chinoises, tandis que d’autres pensent qu’ils gagnent simplement du temps pour réfléchir à leur prochaine étape à Hong Kong.

TikTok a déclaré qu’il comptait 150 000 utilisateurs à Hong Kong en septembre dernier, une part presque négligeable étant donné que l’application comptait 2 milliards de téléchargements dans le monde en avril.