Starbucks se joint à la liste croissante des sociétés qui suspendent la publicité sur les plateformes de médias sociaux, déclare la société dans un blog dimanche. Le géant du café affirme qu’il est contre le discours de haine et estime que les chefs d’entreprise et les décideurs politiques doivent se rassembler pour apporter un réel changement.

Nous allons suspendre la publicité sur toutes les plateformes de médias sociaux pendant que nous poursuivons les discussions en interne, avec nos partenaires des médias et avec les organisations de défense des droits civiques dans le but de stopper la propagation du discours de haine.

Starbucks ne rejoint pas officiellement la campagne “Stop Hate For Profit” organisée par la Ligue anti-diffamation, la NAACP et d’autres organisations de justice sociale. La campagne vise spécifiquement Facebook et ses politiques de modération concernant les menaces violentes, la désinformation et les discours de haine, et appelle au boycott de la publicité sur la plateforme pour le mois de juillet. Unilever, Verizon, The North Face, Patagonia, Ben & Jerry’s, Magnolia Pictures, Honda et Hershey ont tous signé la campagne Stop Hate for Profit.

La société Coca-Cola est allée plus loin et a annoncé vendredi qu’elle suspendrait toutes les publicités numériques sur toutes les plateformes de médias sociaux dans le monde à partir du 1er juillet. La société multinationale de boissons Diageo a fait un engagement similaire.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé la semaine dernière une série de changements qui n’étaient pas directement en réponse au boycott des annonceurs, mais répondent à certaines des critiques des politiques de l’entreprise.