SpaceX dit avoir découvert la cause de l’explosion de l’un de ses engins spatiaux lors d’un essai au sol effectué en avril et indique qu’elle remplace ces pièces dans toutes les versions futures du véhicule afin de s’assurer que cette fuite explosive ne se reproduira plus.
Le vaisseau spatial que SpaceX a perdu était une version test du Crew Dragon de la société, une capsule construite pour permettre à la NASA d’emmener les astronautes à destination et en provenance de la Station spatiale internationale.
SpaceX a immédiatement formé une équipe d’enquête après l’accident pour déterminer la cause de l’explosion. Depuis, la société collabore avec la NASA. Mais jusque six semaines auparavant, SpaceX n’avait toujours pas précisé la cause exacte. Avec la découverte de la fuite, la société affirme à présent que l’enquête est achevée à environ 80%.
Koenigsman a déclaré que cette contamination n’était absolument pas anticipée, en fin de compte, il a reconnu que, dans une certaine mesure, il s’agissait d’un problème de conception. «C’est quelque chose que les composants n’auraient pas dû faire», a déclaré Koenigsman. «Mais en même temps, nous avons appris une leçon très précieuse sur un projet à venir, qui fait du Crew Dragon un véhicule plus sûr.»
SpaceX remplacera tous ces types de vannes par un autre composant appelé disque de rupture, censé être beaucoup plus fiable, selon Koenigsman. Avant l’explosion, SpaceX avait prévu de faire voler ses premiers astronautes à bord du véhicule d’ici la fin de l’été.
Une représentante de la NASA a déclaré qu’elle était reconnaissante pour cet échec, d’autant plus qu’il s’est produit sur le sol plutôt que pendant un vol. “Nous avions la capacité de trouver un problème avec le matériel, de le trouver et de l’évaluer,” a déclaré Kathy Lueders, responsable du programme Commercial Crew Program de la NASA, lors de la conférence de presse. “Donc, c’était un cadeau énorme pour nous.”