SpaceX va acquérir la startup de connectivité par satellite Swarm Technologies. Swarm exploite une constellation de 120 satellites de la taille d’un sandwich ainsi qu’un réseau de stations au sol. L’accord transférerait le contrôle des licences terrestres et spatiales de Swarm à SpaceX, en plus de toutes les licences en instance devant la commission.

L’acquisition, qui a été signalée dans des dossiers secrets auprès de la Federal Communications Commission, marque une rupture radicale avec la stratégie établie du géant du lancement consistant à développer en interne sa technologie.

L’accord aurait été conclu entre les deux sociétés le 16 juillet. Les documents déposés par la FCC ne divulguent aucun détail financier ni aucune condition de la transaction. Ni SpaceX ni Swarm n’ont pu être contactés pour commenter.

Ce que cela signifie pour les opérations de SpaceX, concernant son réseau de satellites Starlink, n’est pas clair, car ces satellites fonctionnent dans une bande de fréquences différente de celle de Swarm.

Par rapport à SpaceX, Swarm est une entreprise relativement nouvelle. Il a levé une série A de 25 millions de dollars il y a presque exactement trois ans, en août 2018, mais il n’a été commercialisé avec son produit phare qu’au début de cette année. Ce produit, le Tile, est un petit modem qui peut être intégré à divers appareils de connectivité et relié au réseau satellite pour permettre aux utilisateurs d’alimenter à faible coût les appareils de l’Internet des objets.