Le Samsung Galaxy Fold est un kit coûteux et compliqué. Nous sommes donc fascinés et consternés de voir quelqu’un le démonter. Reste que c’est intéressant de voir ce qui «cache» le téléphone.

La charnière est un mécanisme complexe composé de cinq pièces. Son objectif est de déplier l’écran et de le maintenir à plat lorsque le téléphone est ouvert et de le replier lorsque l’utilisateur le ferme. Les engrenages du mécanisme rappellent une montre mécanique. Cette charnière aurait été repensée à plusieurs reprises au cours du processus de développement.

La personne qui a démonté le Galaxy Fold et posté les photos sur Weibo a indiqué que la charnière reposait sur un alignement très précis (ce qui complique énormément le processus de montage). Si les composants ne sont plus alignés, la charnière pourrait endommager l’écran.

Samsung enquête sur les informations selon lesquelles certains écrans sont défectueux. Il sera intéressant de voir si le problème ne se limite pas au film protecteur que certains ont enlevé.

Quoi qu’il en soit, il s’avère que le grand écran pliable est assez facile à retirer, c’est doux «comme du caoutchouc». Le petit écran externe est celui qui a causé des problèmes, se brisant lors du démontage.

Les deux moitiés du Samsung Galaxy Fold sont reliées par une paire de câbles plats. Curieusement, les deux batteries ont des formes différentes. Il n’est toutefois pas clair si leurs capacités sont identiques (l’étiquette indique «TBD mAh, TBD Wh»).

Nous ne savons pas encore combien Samsung facturera pour le remplacement de l’écran de son téléphone à 1 980 $. Mais au cas où le prix ne serait pas clair, il s’agit d’un appareil de la première heure.