Samsung a annoncé l’Exynos 2200, son nouveau processeur pour smartphones. Il s’agit du premier système à inclure un GPU avec l’architecture graphique RDNA 2 d’AMD, permettant des fonctionnalités telles que le Ray Tracing.

La collaboration avec AMD est longue. Les deux sociétés ont d’abord annoncé un accord de licence en 2019, puis AMD a confirmé l’année dernière que le prochain SoC de Samsung utiliserait RDNA 2. Samsung a récemment annoncé un événement d’annonce pour l’Exynos 2200 qui devait avoir lieu le 11 janvier, mais il a été mystérieusement retardé.

L’Exynos 2200 est fabriqué selon le procédé EUV 4 nm de Samsung. Samsung appelle ce GPU “Xclipse”, et David Wang, vice-président senior d’AMD de la technologie GPU Radeon, a déclaré qu’il s’agissait du premier résultat de plusieurs générations prévues de graphiques AMD RDNA dans les SoC Exynos.

Côté CPU, l’Exynoss 2200 utilise des cœurs Armv9 : un « cœur phare » Cortex-X2 haute puissance, trois cœurs Cortex-A710 pour des performances équilibrées et quatre cœurs Cortex-A510 plus efficaces. Il existe également un NPU amélioré qui, selon Samsung, offre deux fois les performances de son prédécesseur, et l’architecture ISP est conçue pour prendre en charge des capteurs d’appareil photo jusqu’à 200 mégapixels, dont l’un a été annoncé par Samsung l’année dernière.

Les puces Exynos les plus haut de gamme de Samsung font généralement leur chemin dans la série phare de téléphones Galaxy S de la société, bien que les modèles vendus aux États-Unis et sur certains autres marchés utilisent les SoC Snapdragon de Qualcomm.