Un nouveau rapport de Canalys décrit la part de marché des smartphones thaïlandais et leurs ventes de smartphones pour le dernier trimestre de 2018. Ces dernières années, un certain nombre d’acteurs clés, dont Xiaomi, Honor, Lava et Wiko, ont intensifié la concurrence sur le marché de l’Asie du Sud-Est.

Alors que les utilisateurs conservent leurs smartphones pendant de longues périodes, le marché enregistre une baisse de 13,6% par rapport au quatrième trimestre de l’année précédente – 4,9 millions d’unités ont été expédiées au total au cours de la période. En Thaïlande, malgré les promotions attrayantes des opérateurs de téléphones intelligents, des millions d’utilisateurs des zones rurales du pays utilisent des téléphones polyvalents sans intention de mise à niveau.
La part de marché d’Oppo a enregistré une croissance impressionnante de 69,8% en glissement annuel avec une part de marché de 22,2%, dépassant ainsi la réduction de 21,1% du marché de Samsung. Samsung a enregistré une baisse de 36,1% sur un an. Huawei se positionne au 3e rang avec 13,1% de part de marché et a enregistré la plus forte croissance en glissement annuel avec 73,4%. Vivo a régulièrement augmenté de 13%, tandis que la part d’Apple a chuté de 52,2% avec seulement 8,6%.
Les chiffres d’Oppo n’incluent pas les appareils de la marque Realme, alors que les statistiques de Huawei tiennent compte des appareils Honor. Les deux tiers des expéditions totales d’Oppos se composaient des combinés A3, F7 et F9, grâce aux importants investissements du fabricant de téléphone dans le marketing et les services locaux au cours des cinq dernières années. Le défi d’Oppo reste d’attirer les utilisateurs haut de gamme et de les convaincre de passer des combinés Samsung et Apple.