Olympus a annoncé son intention de se retirer complètement du secteur de la caméra, en vendant sa division d’imagerie à un fonds d’investissement. Japan Industrial Partners, la société qui a racheté l’activité informatique VAIO à Sony, a signé un protocole d’accord qui prévoit la cession par Olympus de la division et le transfert de toutes ses actions.

La division de l’imagerie est une petite partie des activités d’Olympus, qui se concentre désormais principalement sur la fourniture d’équipements médicaux tels que les endoscopes. Le PDG Yasuo Takeuchi a laissé entendre aux journalistes l’année dernière que la division de la caméra n’était pas contre une vente.

Olympus a mis en œuvre des mesures pour faire face au marché extrêmement sévère des appareils photo numériques, en raison, entre autres, du rétrécissement rapide du marché provoqué par l’évolution des smartphones, mais a conclu que ses efforts n’étaient pas suffisants. Comme pour VAIO, JIP prévoit de rationaliser son activité et continuera à développer des produits utilisant les marques Olympus telles que OM-D et Zuiko.

La division d’imagerie d’Olympus, qui s’est concentrée sur les caméras mirrorless au format Micro Four Thirds au cours de la dernière décennie, a perdu de l’argent au cours des trois dernières années.

Olympus et JIP prévoient de signer un accord définitif d’ici la fin septembre, l’accord devant être conclu plus tard cette année. Les conditions financières de l’acquisition n’ont pas encore été rendues publiques.