Après avoir lancé Switch Lite la semaine dernière, Nintendo mets à jour la Switch standard. Le nouveau modèle comporte des changements mineurs et la seule différence est l’amélioration de la durée de vie de la batterie.

La nouvelle Nintendo Switch utilise un système , probablement le même que celui trouvé sur la version Lite. Nom de code Mariko, il s’agit d’une variante du chipset Tegra X1 utilisé dans la version original (nom de code Logan); elle est supposée correspondre à une actualisation de 16 nm par rapport à la version initiale de 20 nm. Cette réduction dans le processus de fabrication réduit la taille et donc la consommation d’énergie du processeur, mais sans aucune performance supplémentaire.
Une autre modification attribuée à la consommation d’énergie réduite est la modification de la mémoire flash NAND, qui est dite plus efficace. C’est l’un des deux changements apparus récemment dans les dossiers de la FCC.
Cela se traduit par un doublement de la durée de vie de la batterie. Alors que la console précédente promettait une autonomie de 2,5 à 6,6 heures (en fonction du jeu), la nouvelle console promettait une autonomie de 4,5 à 9 heures.
Nintendo a déjà répertorié les nouveaux modèles sur son site Web sans annonce officielle. Les nouveaux modèles portent le numéro de modèle HAC-001 (-01), ce qui le différencie du modèle HAC-001 des modèles plus anciens. En outre, les nouveaux modèles proposent un packaging plus rouge, mais à part cela, ils ne font aucune différence. La description du produit Nintendo sur le site Web mentionne bien la durée de vie de la batterie, ce qui peut être un autre moyen de différencier les nouveaux modèles.
Selon le site Web, les nouveaux modèles seront disponibles à la mi-août. Les prix restent identiques au modèle sortant à 299,99 $.