La science était au centre de la présentation d’Elon Musk sur Neuralink, sa société d’inférence sur le cerveau humain et l’ordinateur. Le design en polycarbonate arrondi du robot de chirurgie cérébral ressemble à quelque chose de la franchise Portal, mais il s’agit en fait de la création de la société de design industriel Woke Studio basée à Vancouver.

Pour être clair, les ingénieurs et scientifiques de Musk ont ​​créé la technologie sous-jacente, mais Woke a construit le look et l’expérience utilisateur du robot, ainsi que l’embout de communication derrière l’oreille que Neuralink a montré dans des présentations précédentes.

Le bot de Neuralink présente un blanc propre (nécessaire pour assurer la stérilité), des lignes d’arc et des surfaces lisses pour un look qui marque à la fois ses capacités techniques avancées, mais contient également des éléments apaisants et plus abordables, ce qui est sage, compte tenu de ce que la machine est destiné à faire.

Le robot chirurgical Neuralink peut être séparé en trois parties principales: la tête, le corps et la base. La tête du robot est cette pièce en forme de casque, qui tient en fait la tête du patient. Il comprend également un guide pour l’aiguille chirurgicale, ainsi que des caméras et des capteurs intégrés pour cartographier le cerveau. L’intention de la conception de cette pièce, qui comprend un intérieur de couleur menthe, est de donner au robot une caractéristique anthroprmorphique qui aide à détourner l’attention de la nature invasive de la procédure. Il existe également des sacs jetables à usage unique qui tapissent l’intérieur du casque pour une opération stérile.

Le robot Neuralink a également un “corps”, cet assemblage arrière bosselé, qui comprend toutes les pièces responsables du mouvement du robot lors de sa mise en place à partir de la procédure. Le troisième élément est la base, qui empêche le tout de basculer, et contient apparemment également les cerveaux informatiques du cerveau-bot lui-même.

Neuralink est une société fondée par Elon Musk qui cherche à atténuer ce que Musk considère comme une menace existentielle potentielle pour la vie humaine: l’ascendant de l’intelligence artificielle générale. Alors que ses objectifs à court terme visent à aider à résoudre les problèmes médicaux causés par des dommages aux tissus cérébraux, Musk espère en fin de compte que Neuralink sera en mesure d’aider les humains à suivre l’IA avancée en leur fournissant une connexion directe à haut débit sans latence.