Un test critique de fusée s’est terminé par un arrêt, un peu plus d’une minute après ce qui était prévu pour être un test de huit minutes. Cet essai était un point de contrôle vital pour le système de lancement spatial de la NASA, qui a été très retardé. Le SLS est appelé à jouer un rôle clé dans le programme Artemis de l’agence, qui vise à ramener les astronautes sur la Lune.

Au cours du test, les quatre moteurs de fusée du noyau SLS ont tiré pendant un peu plus d’une minute alors qu’ils étaient ancrés dans le banc d’essai des fusées de la NASA. L’équipe avait prévu de faire démarrer les moteurs pendant environ huit minutes, soit à peu près le même temps qu’il faudra pour lancer de futures missions sur la Lune.

Au lieu de cela, environ une minute après la diffusion du test par la NASA, une voix se fait entendre disant: «Nous avons eu un MCF (panne de composant majeur) sur le moteur 4.» À peu près au même moment, les ingénieurs ont repéré un flash près du moteur quatre. Ils pensent que le flash s’est produit quelque part près d’une couverture de protection thermique autour de ce moteur. La cause exacte de l’arrêt est encore inconnue.

Il semble qu’ils aient obtenu beaucoup moins que les 250 secondes de données qu’ils espéraient. Les données qu’ils ont réussi à obtenir ont été recueillies par environ 1 400 capteurs au cours du test. Entre autres choses, les capteurs surveillaient le noyau pour les vibrations, la température, l’acoustique et le stress. Même si le test a été interrompu, ces capteurs ont collecté beaucoup de données qui pourraient éventuellement aider la NASA à déterminer la voie à suivre.

Le SLS est en développement depuis des années et devait initialement faire ses débuts en vol en 2017. Au lieu de cela, il a été en proie à des retards et dépasse massivement son budget. La NASA avait déjà repoussé le lancement de la fusée à novembre 2021 et espérait toujours fixer cette date de lancement, même après un retard de décembre 2020 dans leur calendrier de tests.

La fusée testée aujourd’hui devait faire partie de ce premier lancement au départ de Cap Canaveral , une mission sans équipage appelée Artemis I qui enverrait le vaisseau spatial Orion de la NASA autour de la Lune. On ne sait toujours pas exactement ce qui a déclenché l’arrêt et comment les résultats du test d’aujourd’hui pourraient affecter la chronologie d’Artemis I.