Mercedes-Benz pour son dernier concept-car , dévoile un véhicule électrique autonome recouvert de volets bioniques qui vise à montrer comment l’homme et la machine peuvent fusionner et vivre de manière responsable dans la nature.

Le concept-car, nommé à juste titre AVTR pour Advanced Vehicle Transformation, a été dévoilé lundi soir au CES 2020, le salon géant de la technologie organisé chaque année à Las Vegas.

Pour être clair, c’est une voiture d’exposition. Cela signifie que le Vision AVTR ne sera pas disponible à l’achat maintenant, l’an prochain ou dans cinq ans. Mais comme Ola Källenius, président de Daimler et président de Mercedes-Benz l’a fait remarquer lundi soir, “les voitures de spectacle sont là pour stimuler notre imagination, tout comme les films de science-fiction”.

L’idée est que ces exercices menés périodiquement par les constructeurs automobiles stimulent non seulement la créativité des ingénieurs et des concepteurs, mais peuvent également télégraphier où ils vont. Pour Mercedes, le grand message que Källenius a lancé lundi soir lors de son discours d’ouverture CES 2020 était la durabilité tout au long du cycle de vie d’un véhicule, de l’usine où il est construit aux matériaux utilisés dans la batterie.

Le concept-car n’a ni volant ni pédales car il est théoriquement autonome. Il a un large écran qui semble couvrir et courber sur tout le tableau de bord avant.

Une fois assis à l’intérieur, l’utilisateur peut contrôler le véhicule en touchant la console centrale. La voiture prend alors vie et peut reconnaître le pouls et la respiration du conducteur. De là, le conducteur peut y lever la main, tourner la paume vers une lumière projetée. Le conducteur choisit l’icône projetée qu’il veut, serre la main et la voiture s’arrête , encore une fois théoriquement.

Le véhicule est fait de matériaux durables jusqu’à la batterie organique en matériaux recyclables, qui sont compostables et recyclables.