Tesla, Uber, Rivian, Lucid Motors et d’autres ont uni leurs forces pour un nouveau groupe de lobbying pour les véhicules électriques. Le groupe, qui s’appelle la Zero Emission Transportation Association (ZETA), affirme que sa mission est que 100% des ventes de voitures neuves soient électriques d’ici 2030.

Certains États s’orientent déjà dans cette direction. La Californie a récemment annoncé son intention d’interdire la vente de véhicules à moteur à combustion d’ici 2035. Le New Jersey s’est dit intéressé à faire de même. Cependant, le nouveau groupe industriel ne poussera pas les États à exiger de ses résidents qu’ils achètent uniquement des véhicules électriques, mais plutôt à encourager leur vente.

ZETA fera également pression pour des améliorations des infrastructures, telles que des bornes de recharge pour véhicules électriques, et des normes d’émissions pour aider à pousser plus de clients vers les voitures électriques. Le groupe soutient des politiques qui aident les constructeurs de véhicules électriques à faire évoluer leurs opérations.

ZETA aura probablement plus de facilité à faire avancer son programme sous le président élu Joe Biden que sous Donald Trump. Alors que Trump a affirmé soutenir les voitures électriques à plusieurs reprises, son administration a tenté de mettre fin au crédit d’impôt fédéral pour les véhicules électriques dans sa proposition de budget 2020, mais n’a pas réussi.

L’un des objectifs de Biden est de créer 1 million de nouveaux emplois dans le secteur automobile et de positionner l’Amérique comme le leader mondial de la fabrication de véhicules électriques. Il souhaite que le gouvernement fédéral remplace tous les véhicules à moteur thermique de son parc par des véhicules électriques.