Apple commencera à migrer ses Mac à ses propres processeurs ARM plus tard cette année, mais vous ne pourrez pas exécuter Windows en mode Boot Camp sur eux. Microsoft ne propose ces licences Windows 10 sur ARM qu’aux fabricants de PC pour la préinstallation, et la société n’a mis à disposition aucune copie du système d’exploitation que quiconque puisse concéder sous licence ou installer librement.

Apple a travaillé en étroite collaboration avec Microsoft pour s’assurer qu’Office est prêt pour les Mac ARM plus tard cette année, mais la société n’a pas mentionné son manque de prise en charge de Boot Camp à la WWDC. Il est possible que les deux sociétés travaillent toujours à une sorte de support, mais cela nécessiterait que Microsoft ouvre plus largement ses licences Windows 10 sur ARM.

D’autres méthodes pour exécuter Windows sur des Mac ARM pourraient inclure la virtualisation à l’aide d’applications telles que VMWare ou Parallels, mais celles-ci ne seront pas prises en charge par la technologie de traduction Rosetta 2 d’Apple. Les applications de machine virtuelle devront être entièrement reconstruites pour les Mac ARM, et il n’est pas immédiatement clair si c’est même une solution viable pour Windows sur ARM ou si VMWare, Parallels et d’autres s’engageront à créer ces applications avec le support de Windows.

Apple a fait la démonstration de Parallels Desktop exécutant Linux sur une machine virtuelle, mais il n’a pas été fait mention de la prise en charge de Windows. Ainsi, la situation de Windows sur les Mac ARM semble compliquée au mieux et impossible au pire. Le meilleur espoir est que Microsoft modifie son modèle de licence.

Étant donné le faible pourcentage d’utilisateurs de macOS qui utilisent réellement Boot Camp et la base d’installation d’environ 100 millions de Mac, l’exécution de Windows 10 sur ARM en mode natif sur les Mac basés sur ARM d’Apple n’est pas quelque chose que nous verrons de sitôt ou peut-être jamais tout.