Motorola a relancé le Razr, modernisant la marque emblématique de téléphones à clapet avec un écran pliable sous Android et un prix de 1500 $. Mais échoue de plusieurs manières, avec une charnière grinçante, des appareils photos médiocres et une autonomie de batterie terne. Maintenant, Motorola essaie de se relancer avec un Razr de deuxième génération, qui ajoute la prise en charge de la 5G, de meilleures caméras et des logiciels plus utiles.

La conception générale du nouveau Razr ressemble assez à l’original pliable. Il y a un écran pliable de 6,2 pouces, 21,9: 9 à l’intérieur du téléphone, tandis qu’un écran OLED de 2,7 pouces “Quick View” à l’extérieur permet d’accéder aux notifications et à d’autres fonctionnalités de base. Également le même: le prix élevé, qui, à 1399 $, est tout juste 100 $ de moins que son prédécesseur.

À l’intérieur, il y a un certain nombre de changements. Le processeur est un Snapdragon 765G plus rapide ,ce qui permet d’ajouter la prise en charge de la 5G, la RAM a été augmentée à 8 Go (6 Go sur l’original), le stockage interne a été doublé à 256 Go et la batterie est plus grande de 2800 mAh ,ce qui devrait j’espère aider à résoudre les problèmes de durée de vie de la batterie.

Les changements matériels les plus notables sont le déplacement du capteur d’empreintes digitales vers l’arrière du téléphone et des caméras complètement révisées.

Les appareils photo originaux du Razr étaient, pour le dire simplement, mauvais, avec un appareil photo selfie de 5 mégapixels et un appareil photo principal de 16 mégapixels qui n’étaient effectivement bons que pour la prise de vue en plein soleil. Le modèle mis à jour semble changer sur les deux fronts. La caméra interne est un capteur de 20 mégapixels , et la caméra arrière passe à un capteur de 48 mégapixels avec un nouveau temps de mise au point automatique laser et stabilisation d’image optique. Grâce à l’écran externe et à la nature pliable du Razr, vous pourrez également utiliser cet appareil photo principal plus puissant pour les selfies.

L’autre gros ajout est la 5G, mais c’est moins intéressant que Motorola ne le laisse croire, en particulier pour un téléphone à 1399 $. Le nouveau Razr ne prendra en charge que les réseaux inférieurs à 6 GHz, pas la variante mmWave plus rapide. C’est quelque chose que nous avons déjà vu sur d’autres appareils pliables, comme le concurrent le plus direct du Razr, le Galaxy Z Flip 5G de Samsung, mais c’est toujours décevant à voir, d’autant plus que les vitesses mmWave sont tellement plus rapides que les déploiements inférieurs à 6 GHz aujourd’hui.

Motorola met l’accent sur les améliorations logicielles apportées au nouveau Razr, avec des fonctionnalités étendues pour l’affichage externe. Le nouveau logiciel offre un accès à une variété d’applications, y compris Google Maps, YouTube, des jeux et la possibilité de répondre aux messages texte sans avoir à ouvrir le téléphone.

Le Razr de deuxième génération sera disponible plus tard cet automne pour 1 399,99 $ chez Best Buy, B&H Photo, Amazon et le site Web de Motorola. Il sera également vendu via AT&T et T-Mobile.