Le PDG de Sony, Kenichiro Yoshida, a réaffirmé l’engagement de la société dans son entreprise déficiente de téléphones intelligents Xperia, en la plaçant au centre de l’identité de Sony axée sur le divertissement.

“Nous considérons les smartphones comme un matériel de divertissement et un composant nécessaire pour rendre notre marque de matériel durable”, a déclaré Yoshida dans des commentaires rapportés par Reuters. «Et les jeunes générations ne regardent plus la télévision. Leur premier point de contact est [le] smartphone. “

Malgré cela, Sony est loin d’être un acteur majeur dans l’industrie des smartphones avec seulement 6,5 millions d’unités vendues au cours de l’exercice écoulé et une perte opérationnelle de 97,1 milliards de yen (879,4 millions de dollars). Cette semaine, la société a déclaré lors de sa journée des investisseurs qu’elle était «décentrée» sur tous les marchés sauf quatre: le Japon, l’Europe, Hong Kong et Taiwan. Des régions comme l’Australie et le Moyen-Orient ne recevront plus beaucoup d’attention.

Les commentaires de Yoshida sont particulièrement remarquables, car pendant son mandat de CFO sous l’ancien PDG, Kaz Hirai, il était perçu comme une force déterminante dans les efforts de la société pour se départir d’unités non rentables telles que la division VAIO PC. Il est peu probable que Sony gagne jamais beaucoup d’argent avec les smartphones, mais il est clair que la société considère que le fait de les produire reste un élément important de sa marque.