Le fondateur et PDG de Huawei, Ren Zhengfei, voudrait une réinitialisation des relations entre les États-Unis et le géant chinois de la technologie. S’adressant aux médias internationaux en Chine pour la première fois depuis plus d’un an, Ren a exprimé sa volonté de parler avec le président Biden et a déclaré qu’il espérait une politique ouverte de la nouvelle administration.

Je serais ravi de recevoir de tels appels téléphoniques et le message concerne le développement conjoint et le succès partagé.Les États-Unis veulent une croissance économique et la Chine veut aussi une croissance économique. Si la capacité de production de Huawei pouvait être étendue, cela signifierait davantage d’opportunités pour les entreprises américaines.  Je pense que cela sera mutuellement bénéfique. Je pense que (la) nouvelle administration garderait à l’esprit ces intérêts commerciaux au moment de décider de sa nouvelle politique. Nous espérons toujours pouvoir acheter de gros volumes de matériaux, composants et équipements américains afin que nous puissions tous profiter de la croissance de la Chine.

Huawei est actuellement incapable de faire des affaires avec des entreprises américaines parce que l’administration Trump l’a placé sur la liste noire commerciale du ministère du Commerce, invoquant des craintes pour la sécurité nationale. Entre autres problèmes, cela signifie que Huawei est incapable de délivrer une licence Android à Google, ce qui entrave gravement son activité de smartphone en dehors de la Chine.

Ren Zhengfei, founder and chief executive officer of Huawei Technologies Co., speaks during a Bloomberg Television interview at the company’s headquarters in Shenzhen, China, on Friday, May 24, 2019. Ren, the billionaire founder of China’s largest technology company, conceded that Trump administration export curbs will narrow a two-year lead Huawei had painstakingly built over rivals like Ericsson AB and Nokia Oyj. But the company will either ramp up its own chip supply or find alternatives to keep its edge in smartphones and 5G. Photographer: Qilai Shen/Bloomberg via Getty Images

Cela a incité Huawei à vendre sa filiale Honor afin de protéger la marque et de lui permettre de continuer à produire des smartphones, mais Ren a rejeté les rumeurs selon lesquelles Huawei pourrait faire de même pour sa propre division de smartphones. Ren aurait également qualifié l’iPhone 12 de meilleur smartphone du monde et qu’il avait aidé à défendre les réseaux 5G de Huawei.