Skydio, une startup qui fabrique des drones autonomes, fait son entrée sur le marché des drones commerciaux avec son nouveau modèle X2. Le X2 est le premier appareil non grand public de Skydio et il est commercialisé auprès des agences gouvernementales, des militaires et d’autres organisations qui nécessitent une surveillance aérienne ou des levés, avec sa propre caméra thermique infrarouge intégrée. L’annonce du X2 coïncide avec la nouvelle levée de fonds de 100 millions de dollars de Skydio, dirigée par la firme allemande Siemens Next47.

Skydio est entré sur le marché il y a un peu plus de deux ans avec le Skydio R1. Le R1 était un drone autonome alimenté par l’intelligence artificielle et d’autres capteurs et fonctionnalités logicielles qui lui permettaient de voler de façon transparente dans des environnements extérieurs complexes comme des sentiers boisés tout en suivant des sujets.

Le R1, cependant, était assez cher à 2500 $, et les applications pour le premier drone de Skydio restaient limitées à l’enregistrement de sports extrêmes comme le vélo de montagne et d’autres activités plus décontractées. L’idée était que des pilotes de drones inexpérimentés ou même des amateurs pourraient acheter une caméra volante qui pourrait vous suivre et filmer automatiquement vos activités sans s’écraser dans les arbres.

La société, composée d’experts en drones du MIT et d’anciens de l’unité de livraison de drones Wing de Google, a continué d’améliorer le logiciel et d’ajouter de nouvelles fonctionnalités jusqu’à la sortie de son suivi Skydio 2 l’année dernière. La deuxième itération était beaucoup moins chère à 999 $ et a considérablement amélioré la conception du drone et ses capacités. Mais il souffrait toujours de contrôles manuels médiocres gracieuseté d’un contrôleur Parrot Anafi rebaptisé qui, bien qu’une amélioration par rapport à l’application pour smartphone utilisée par le R1, était parfois bogué et peu fiable. Cela signifiait que le Skydio 2 ne pouvait pas correspondre à la précision et au contrôle du vol et de l’enregistrement d’un drone DJI.

Le X2 est censé changer tout cela, avec l’inconvénient malheureux pour les consommateurs étant que ce n’est pas vraiment pour eux. Le X2 a les bras repliables, une première pour Skydio après que la société ait déclaré avoir eu du mal par le passé à faire fonctionner ses capacités de vol autonome alimentées par l’IA avec des drones qui peuvent être repliés dans un boîtier plus petit, le Mavic Pro de la DJI.

Ce X2 dispose également d’un vol de nuit alimenté par GPS, de lumière visible et d’illuminateurs IR pour voler dans l’obscurité, et d’un contrôleur de qualité professionnelle à part entière avec un écran tactile intégré. La durée de vie de la batterie est plus longue à 35 minutes de vol contre 23 minutes pour le Skydio 2, et il dispose de la caméra thermique à résolution 320 x 256 précédemment mentionnée en plus de sa caméra principale 12MP.

De nouvelles fonctionnalités logicielles sont également fournies avec le X2: un «superzoom» à 360 degrés pour un zoom jusqu’à 100x dans toutes les directions et un nouveau mode de précision qui permet aux pilotes de piloter le X2 dans des environnements plus étroits sans craindre que les fonctionnalités autonomes, comme l’obstacle évitement, pourrait interférer avec les commandes manuelles.

Skydio apportera une fonctionnalité de numérisation 3D aux Skydio 2 et X2 plus tard cette année, conçue pour des inspections de structures et d’emplacements industriels complexes, tels que des ponts, des façades de bâtiments, des infrastructures énergétiques, des scènes d’accident et de crime. Il y aura également une fonction House Scan pour que les agents d’assurance inspectent automatiquement les maisons:

Skydio lance deux versions du X2 plus tard cette année. L’un est appelé le X2D et est conçu explicitement pour l’armée américaine. Skydio y fait référence comme la solution ultime pour l’armée et la défense d’effectuer des missions de reconnaissance, de recherche et sauvetage et de patrouille de sécurité. L’autre est le X2E, qui, selon Skydio, est optimisé pour les entreprises, les premiers intervenants et les agences civiles. Aucun prix n’est annoncé non plus, car il semble probable que ces appareils seront vendus dans le cadre de contrats plus importants ou dans le cadre de contrats spécifiques aux entreprises ou agences impliquées.