La start-up spatiale japonaise Gitai a levé un financement de 17,1 millions de dollars. Ce nouveau financement servira à l’embauche, ainsi qu’au financement du développement et de l’exécution d’une mission de démonstration en orbite de la technologie robotique de l’entreprise, qui montrera son efficacité dans la réalisation de travaux d’entretien des satellites dans l’espace. Cette mission est actuellement prévue pour 2023.

Gitai recrutera également du personnel aux États-Unis, en particulier, dans la mesure où il cherche à étendre sa présence aux États-Unis dans le but d’attirer plus d’affaires sur ce marché.

L’accent de Gitai n’est cependant pas exclusivement sur l’activité extra-véhiculaire dans le vide de l’espace. Il effectue également une mission de démonstration de ses capacités techniques en partenariat avec Nanoracks en utilisant le Bishop Airlock, qui est le premier ajout commercial permanent à la Station spatiale internationale. Le robot de Gitai, dont le nom de code est S1, est un robot de type bras qui n’est pas sans rappeler les robots industriels sur Terre, et il montrera un certain nombre de ses capacités, notamment l’utilisation d’un panneau de commande et le remplacement des câbles.

À long terme, l’objectif de Gitai est de créer une main-d’œuvre robotique qui peut aider à établir des bases et des colonies sur la Lune et sur Mars, ainsi qu’en orbite. Avec les plans de la NASA pour établir une présence de recherche plus permanente sur l’orbite de la Lune, ainsi que sur la surface, dans le but final d’atteindre Mars, et des entreprises privées comme SpaceX et Blue Origin envisagent également des colonies plus permanentes sur Mars. En tant que grands habitats spatiaux hébergeant des humains ainsi que des activités commerciales, Nakanose suggère qu’il y aura un grand besoin de main-d’œuvre robotique efficace et peu coûteuse.

Le financement a été mené par SPARX Innovation for the Future Co. Ltd, et comprend le financement du DcI Venture Growth Fund, de la Dai-ichi Life Insurance Company et de EP-GB (la branche d’investissement en capital-risque d’Epson).