La NASA a dévoilé aujourd’hui ses modèles de combinaisons spatiales que les astronautes porteront lors de leurs voyages à la surface lunaire. Les combinaisons sont en cours de développement, mais la NASA affirme qu’elles seront prêtes à maintenir les astronautes en vie dans l’espace d’ici 2024, date butoir de l’agence spatiale pour le renvoi d’êtres humains sur la Lune.

Connue sous le nom de xEMU, cette combinaison spatiale de nouvelle génération s’appuie sur la conception de combinaisons déjà portées par les astronautes dans la Station spatiale internationale. Ces nouveaux ensembles sont mis à niveau afin que les astronautes qui les portent puissent vivre et travailler sur la Lune. Lors d’une manifestation qui a eu lieu mardi au siège de la NASA, un ingénieur en combinaison spatiale a montré la flexibilité de la combinaison, prouvant qu’elle pouvait se tordre et se plier à la taille, contrairement aux combinaisons du passé. Les jambes de la combinaison sont également souples, ce qui permet aux utilisateurs de marcher sur un autre monde – une capacité dont les astronautes n’ont pas besoin à l’heure actuelle en orbite terrestre.

La NASA affirme que le xEMU peut également s’adapter à un large éventail de tailles d’astronautes. Selon la NASA, le xEMU sera construit avec de nombreuses pièces de tailles différentes, ainsi qu’une fonction ajustable à l’épaule qui facilitera le port de la combinaison pour diverses personnes.

La conception de xEMU s’appuie sur les enseignements tirés des missions Apollo sur la Lune. Pour éviter la poussière, le xEMU n’a ni fermeture à glissière ni câble, et ses composants principaux sont scellés. La NASA affirme que la combinaison peut également résister aux températures extrêmes de la surface lunaire, fonctionnant entre 121 et -121 degrés.

Bien que le prototype du xEMU sur scène au siège de la NASA paraisse impressionnant, il reste encore beaucoup de travail à faire avant que ces combinaisons ne soient prêtes pour de véritables promenades sur la Lune. La NASA a une autre révision majeure de la conception de la combinaison spatiale prévue pour 2021. Après cela, le xEMU sera soumis à une batterie de tests, notamment en le collant dans une chambre à vide pour simuler l’environnement de la Lune.

Si cela se passe bien, il sera temps d’envoyer le xEMU dans l’espace. La NASA prévoit de lancer une de ces combinaisons spatiales vers la Station spatiale internationale dans les deux prochaines années, où un astronaute habillera l’ensemble pour une sortie dans l’espace. Toutefois, si la NASA rate ce test dans l’espace pour une raison quelconque, cela ne signifie pas pour autant qu’elle ne peut pas envoyer le xEMU sur la Lune.