Masten est la quatrième entreprise à se voir attribuer un contrat de livraison lunaire dans le cadre de CLPS, après que la NASA a annoncé que trois autres sociétés seraient chargées de reprendre les charges utiles en mai 2019. Celles-ci incluaient des machines astrobotiques et intuitives, ainsi qu’Orbit Beyond. Orbit Beyond a ensuite abandonné son contrat, bien que les machines astrobotiques et intuitives visant à livrer leurs charges à l’aide d’atterrisseurs.

Le nouveau contrat Masten, comme les autres du programme CLOPS, fait partie du programme Artemis de la NASA, qui vise à envoyer l’homme sur la surface de la Lune, et à y installer une exploration scientifique permanente, dans le but ultime de l’utiliser comme un tremplin. La NASA s’est concentrée sur des partenariats public-privé tels que ceux formés dans le cadre du programme CLPS pour l’aider à rendre ses missions sur la Lune et sur Mars possibles et à amener des intérêts commerciaux tout au long du voyage.

Le contrat de Masten est une attribution de 75,9 millions de dollars, qui spécifie la livraison de bout en bout des charges utiles, ainsi que leur intégration avec l’atterrisseur XL-1 de l’entreprise. Ils doivent également atterrir sur la Lune et opérer pendant au moins 12 jours après l’atterrissage. Les instruments spécifiques que XL-1 emportera comprennent des outils pour mesurer et cartographier la température de la surface lunaire, ainsi que le rayonnement, et la présence d’hydrogène et d’autres gaz qui pourraient indiquer la présence d’eau.

L’atterrisseur XL-1 développé par Masten est une évolution des conceptions des atterrisseurs qui ont participé et remporté le défi X-Prize du Centenaire Northrop Grumman Lunar Lander en 2009. Masten a également développé et effectué un certain nombre de décollages verticaux, d’atterrissages verticaux ( VTVL) des fusées pour le compte de la NASA, y compris le véhicule d’essai Xaero.