Le constructeur automobile britannique Jaguar Land Rover (JLR) affirme que sa marque de luxe Jaguar sera entièrement électrique d’ici 2025. Pendant ce temps, sa marque Land Rover lancera son premier véhicule entièrement électrique en 2024, le premier des six modèles entièrement électriques prévus pour cinq prochaines années. La transition de JLR sera financée par un investissement d’environ 3,5 milliards de dollars par an dans l’électrification et les technologies associées.

Les plans de JLR sont ambitieux, mais le constructeur automobile a mis du temps à adopter l’électrification. À ce jour, la seule voiture entièrement électrique est le SUV Jaguar I-Pace, qui a eu du mal à percer. La voiture est construite par un entrepreneur, plutôt que par JLR en interne. L’entreprise a dû payer une amende de 48,7 millions de dollars dans l’UE pour avoir manqué ses objectifs d’émissions l’année dernière.

L’avantage de JLR est que Jaguar est toujours une marque de voiture haut de gamme, ce qui lui permet de facturer les prix élevés nécessaires pour couvrir le coût des batteries modernes. Il prévoit également de partager davantage de technologie avec la société mère Tata Motors afin de réduire les coûts de développement.

Si tout se passe comme prévu, JLR s’attend à ce que toutes les Jaguars et 60% des Land Rover vendus soient des véhicules zéro émission d’ici 2030, année où son marché intérieur, le Royaume-Uni, interdira la vente de nouveaux véhicules à moteur à combustion interne. JLR espère atteindre zéro émission nette de carbone d’ici 2039. Des interdictions de véhicules à moteur à combustion interne ont été annoncées avec une variété d’objectifs à travers le monde, comme en Norvège d’ici 2025, en France d’ici 2040 et en Californie d’ici 2035.