Intel a lancé ses processeurs Core H de 11e génération. Baptisé Tiger Lake-H, il s’agit d’un lancement essentiel pour le fabricant, car il affronte la série Ryzen 5000 d’AMD.

Les processeurs Tiger Lake-H tirent parti de la microarchitecture Willow Cove Core d’Intel, basée sur un processus de production SuperFin 10 nm. Son argument de vente est un turbo boost jusqu’à 5,0 GHz, et quelques itérations prennent en charge les commandes d’overclocking manuel.

Intel affirme que le Core i9-11980HK bat le Ryzen 9 5900HX d’AMD de 26%. Il dispose de huit cœurs (16 threads) et fonctionne à une vitesse de base de 2,6 GHz à 45 W. Il peut aller jusqu’à 3,3 GHz à 65W. Sur tous les autres processeurs, Tiger Lake-H promet des performances de 19% supérieures à celles du précédent Comet Lake-H.

La société a également revendiqué une amélioration des performances des applications, comme un flux de travail de création vidéo de 18% dans Adobe After Effects. Cinq puces ont été annoncées: trois puces à 8 cœurs, 16 threads et une paire de Core i5 à 6 cœurs et 12 threads. Toutes ces puces utilisent les graphiques UHD d’Intel.

Intel affirme également disposer du processeur mobile monothread le plus rapide au monde. Cependant, ce ne sont que des affirmations pour le moment, et les performances réelles ne seront révisables qu’après la disponibilité.

Suivant la tendance habituelle, tous les grands équipementiers tels que Lenovo, ASUS, Dell, HP, Acer, MSI et bien d’autres devront bientôt actualiser leur gamme de produits pour intégrer les puces de nouvelle génération.