De nombreuses sources chinoises ont révélé aujourd’hui que Huawei était prêt à lancer des appareils avec son système d’exploitation HongMeng OS (qui devrait s’appeler Ark OS pour les marchés mondiaux) en octobre. Le mémo vient de Guo Mingxi, un analyste de Tianfeng International, qui a révélé que Huawei serait prêt à utiliser les smartphones à l’automne.

Cependant, ils ne feront pas partie de la série phare Mate 30, mais devraient être des téléphones d’entrée de gamme à moyenne gamme pour le marché chinois.

Selon Global Times, le nouvel OS a été développé avec les représentants de Tencent. Oppo et vivo étaient également présents pour tester le nouvel OS et l’ont trouvé environ 60% plus rapide que l’Android de Google.

La première raison du déploiement en Chine est que le système d’exploitation ne répondrait pas aux exigences du public international. Huawei doit donc réduire légèrement son lancement. À terme, lorsque l’écosystème de Huawei sera développé, il apparaîtra aux unités mondiales de niveau supérieur, comme les séries éventuelles Mate 30 et P40.

L’analyste a également prédit que, malgré les troubles entre les États-Unis et la Chine, Huawei parviendrait à dépasser le cap des 200 millions de ses expéditions à partir de 2018 et à dépasser 215 millions à 225 millions d’unités, confortant ainsi sa deuxième place dans le monde. a dû suspendre son objectif de devenir le premier fabricant mondial.