Le fabricant chinois Huawei travaillera avec la société néerlandaise de cartographie numérique TomTom pour mettre des cartes sur ses téléphones. Un porte-parole de TomTom a déclaré que l’accord avait été conclu “il y a quelque temps”, mais il a été rendu public la semaine dernière.

Selon des rapports, Huawei est en train de construire un système de cartographie à part entière appelé “Map Kit”. Ce logiciel serait destiné aux développeurs d’applications et pourrait utiliser les données du géant de la technologie russe Yandex et des stations de base de télécommunications de Huawei. L’accord TomTom pourrait signaler que Huawei annule au moins temporairement Map Kit, ou qu’il travaille simplement sur la technologie et a besoin d’une solution à court terme.

Comme de nombreux fabricants de téléphones Android, Huawei s’est jusqu’ici appuyé sur Google Maps. Mais l’administration Trump a imposé des sanctions à la société l’année dernière, menaçant ses liens avec des entreprises technologiques américaines comme Google. Huawei utilise toujours Android pour le moment, mais l’avenir de cet accord est “incertain”, et Huawei construit son propre système d’exploitation appelé HarmonyOS. L’accord TomTom réduit encore plus sa dépendance à l’égard de Google.