Huawei a présenté le Mate X au MWC 2019. Il s’agit du premier téléphone de la société doté de capacités 5G, grâce à la plate-forme Balong 5000. Maintenant, la société chinoise est maintenant «ouverte» à la livraison de ses puces internes à une autre société, Apple.

Cette affirmation peut sembler étrange, en particulier après les affirmations de janvier selon lesquelles la plate-forme ne serait utilisée que sur des produits intelligents du portefeuille Huawei, notamment les téléphones et autres technologies IoT. Pourtant, le fabricant était probablement ouvert à un tel marché, car les téléphones Apple fonctionnent sous iOS et ne se sentent pas comme des concurrents directs de ses téléphones Android. De plus, si une entreprise peut proposer un contrat difficile à refuser, ce sera Apple.
Et Cupertino pourrait être plus que disposé à payer pour les chances, sinon il risquerait d’être laissé pour compte. Les analystes doutent qu’Intel parvienne à fournir les systèmes XMM 8160 5G aux deux prochaines générations d’iPhones, alors que Qualcomm et Samsung ont refusé de vendre le leur à Apple.