Android 10 a été lancé début septembre et Google vient de confirmer que tous les téléphones lancés après le 31 janvier 2020 devaient disposer du nouvel OS. Google autorisera l’utilisation de GMS (Google Mobile Services) uniquement si le constructeur OEM a fourni une version reposant sur le dernier système Android 10.

L’étape, réalisée par la société Mountain View, consiste à s’assurer que tous les fabricants fourniront des logiciels mis à jour à leurs utilisateurs et que Google sera en mesure de publier des mises à jour de sécurité en temps voulu. Cependant, la documentation indique que les versions doivent être approuvées avant le 31 janvier, ce qui signifie qu’il est techniquement possible pour un téléphone de se lancer après cette date avec un ancien Android, à condition que son logiciel soit prêt plus tôt.
Le GMS est essentiellement le package d’applications Google, comprenant Google Play Store et les services fournis par tous les téléphones situés en dehors de la Chine. Une exception majeure est la série Mate 30, qui est lancée dans le monde entier sans eux en raison de l’interdiction commerciale imposée par Huawei aux États-Unis.