Facebook a supprimé près de 200 comptes liés à des groupes suprémacistes blancs qui tentaient de rallier des partisans pour assister à des manifestations contre la violence policière contre les Noirs. Les comptes en question étaient liés à deux groupes haineux que Facebook avait déjà interdits, les Proud Boys et l’American Guard.

Les manifestations se sont poursuivies au cours du week-end à travers les États-Unis, stimulées par la mort de George Floyd le 25 mai à Minneapolis. Les autorités ont accusé le policier Derek Chauvin licencié de Minneapolis pour meurtre au deuxième degré dans la mort de Floyd, après une vidéo montrant Chauvin agenouillé sur le cou de Floyd alors que d’autres officiers regardaient. Les autres officiers, également licenciés, ont été inculpés de complicité de meurtre.

La semaine dernière, Facebook a déclaré qu’il limiterait la propagation de groupes et de pages sur sa plate-forme liée au terme “boogaloo”, que certains groupes d’extrême droite utilisent pour faire référence à une deuxième guerre civile américaine supposée à venir. Il rétrogradera les pages et les groupes dans les résultats de recherche et ne les recommandera pas aux utilisateurs, a déclaré Facebook.