Lors d’un point de presse aujourd’hui, des scientifiques de la Royal Astronomical Society ont annoncé une découverte scientifique potentiellement révolutionnaire: ils ont détecté la présence de phosphine dans l’atmosphère de Vénus, ce qui suggère la présence possible de vie biologique. La phosphine est un gaz dont la bio signature est connue, ce qui signifie qu’elle n’est présente que lorsqu’une forme de vie est également présente , et plus que cela, c’est un gaz qui n’a pas non plus de faux positifs connus, du moins lorsqu’il est détecté sur Terre.

Cette découverte n’est pas un signe certain que la vie extraterrestre existe, malgré la façon dont elle peut être filée par certains points de vente et observateurs. Les scientifiques impliqués dans la découverte l’admettent tous, notant qu’il se pourrait que notre compréhension du fonctionnement de la phosphine, en particulier au-delà du contexte terrestre, soit en fait très limitée. Alors que les scientifiques ont déterminé l’année dernière que la phosphine ne peut être produite que par des organismes anaérobies, leurs recherches se sont évidemment limitées à sa présence ici sur notre planète, qui n’englobe pas nécessairement tous les cas potentiels à travers la galaxie. De plus, tant qu’un organisme organique extraterrestre réel n’est pas observé directement et confirmé, il n’ya aucune garantie de sa présence.

Cela dit, c’est certainement l’un des signes les plus prometteurs à ce jour que la vie au-delà de la Terre pourrait exister, en particulier compte tenu de la quantité de phosphine qui devait être présente pour même déclencher la détection pour commencer , et plus important que cela, la découverte a été faite localement ici à l’intérieur. notre propre galaxie. Que la vie puisse exister dans l’atmosphère vénusienne serait un indicateur fort qu’en général, la vie est en fait beaucoup plus commune et répandue dans toute la galaxie que beaucoup ne le croyaient auparavant.