Les compagnies aériennes au Japon et aux États-Unis ont immobilisé des dizaines de Boeing 777 après la panne moteur dramatique que le vol 328 d’United Airlines a connue au-dessus de Denver ce week-end. Selon l’enquête en cours du National Transportation Safety Board, deux pales de ventilateur du moteur numéro 2 de l’avion avaient développé des fractures.

https://twitter.com/michaelagiulia/status/1363241125495136267?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1363241125495136267%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_c10&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.theverge.com%2F2021%2F2%2F21%2F22294578%2Fboeing-777-planes-denver-engine-failure-grounding-us-japan

La Federal Aviation Administration a publié une consigne de navigabilité d’urgence qui exige des inspections immédiates ou intensifiées des avions Boeing 777 équipés de certains moteurs Pratt & Whitney PW4000. L’administration a noté que cela entraînerait vraisemblablement la mise hors service des aéronefs.

United Airlines affirme qu’elle met volontairement au sol 24 Boeing 777 utilisant les moteurs Pratt & Whitney de la série 4000 et s’attend à ce que seul un petit nombre de clients soit incommodé. Le Bureau de l’aviation civile du Japon a ordonné à Japan Airlines et à All Nippon Airways de retirer du service leurs aéronefs équipés des mêmes moteurs; JAL en exploite 14 et ANA en a 19.