Rocket Lab est connu pour lancer des satellites sur orbite terrestre, mais la société a de grands projets avec sa première mission sur la Lune prévue pour l’année prochaine. Grâce à un contrat avec la NASA, Rocket Lab enverra un petit vaisseau spatial appelé CAPSTONE en orbite autour de la Lune pour tester comment naviguer en orbite lunaire et aider les missions humaines sur la Lune à l’avenir.

Ce sera la mission la plus ambitieuse à ce jour pour Rocket Lab, qui vient de lancer sa fusée Electron. Au total, la société a installé jusqu’à 53 engins spatiaux dans l’espace, et jusqu’à présent, tous ces lancements ont envoyé des satellites en orbite terrestre basse. Mais l’entreprise a cherché des moyens de repousser les limites.

Cette mission s’appuiera sur un élément clé du matériel que Rocket Lab utilise depuis quelques années: son vaisseau spatial Photon. Le véhicule cylindrique se trouve au sommet de la fusée Electron de Rocket Lab, propulsant le matériel des clients en orbite terrestre basse. Il peut également servir de satellite personnalisable qui peut transporter diverses charges utiles et instruments dans l’espace.

Pour la mission CAPSTONE, Rocket Lab a ajouté quelques améliorations à Photon, notamment des réservoirs de propergol plus grands et un nouveau moteur que la société développe, appelé HyperCurie. C’est une version du moteur Curie imprimé en 3D que Rocket Lab utilise déjà, mais elle est légèrement modifiée pour obtenir plus de poussée. Rocket Lab prévoit également de mettre à niveau certains des systèmes sur Photon, ainsi que d’ajouter des panneaux solaires, afin que le véhicule puisse durer un peu plus longtemps dans l’espace.

Durant son lancement à partir du nouveau site de lancement de Rocket Lab en Virginie, Electron déploiera d’abord le vaisseau spatial Photon , avec le satellite CAPSTONE monté sur le dessus , sur une orbite circulaire basse autour de la Terre. De là, Photon étendra lentement son orbite, éloignant le véhicule de la planète. Finalement, Photon brûlera son moteur HyperCurie et le mettra sur une route vers la Lune. Dans l’ensemble, il faudra environ huit à neuf jours pour atteindre le bon endroit où Photon déploiera le vaisseau spatial CAPSTONE.

Une fois sur la Lune, CAPSTONE tentera de s’insérer dans l’orbite lunaire, testant des technologies de navigation et de contrôle qui pourraient être essentielles pour l’avenir. CAPSTONE cible un type particulier d’orbite autour de la Lune, connu sous le nom d’orbite halo presque rectiligne. C’est également la même orbite où la NASA prévoit de construire un nouvel avant-poste lunaire appelé la passerelle. Cette station spatiale lointaine servira à terme de point de cheminement pour les astronautes, où ils pourront vivre et s’entraîner pendant de brèves périodes avant de descendre à la surface de la Lune. Nous espérons que les données que CAPSTONE recueille aideront la NASA à mieux comprendre comment naviguer sur cette orbite à l’avenir.

Quant au vaisseau spatial Photon, il pourrait avoir plus à faire une fois que le satellite CAPSTONE se détacherait du véhicule. Rocket Lab envisage une mission prolongée avec le véhicule, potentiellement en l’envoyant dans l’espace interplanétaire pour démontrer les capacités de Photon pour de futures missions.