La Citroën Ami est une nouvelle vision de la mobilité urbaine. Il est électrique, bon marché et ne nécessite pas de licence. Bref, c’est moins une voiture et plus un scooter électrique avec deux sièges, des portes et un chauffage.

L’innovation ne réside pas dans les aspects techniques de l’Ami. Citroën positionne l’Ami comme une solution de mobilité urbaine. La taille est parfaite pour les rues étroites et le prix est juste pour être compétitif par rapport aux transports publics. L’Ami n’est pas classé comme un véhicule à moteur.

Les passagers sont assis côte à côte dans le compartiment chauffant et sous le toit panoramique. La batterie au lithium-ion de 5,5 kWh est logée sous le plancher et une autonomie jusqu’à 70 kilomètres après une charge de trois heures à partir d’une prise 220v standard. La vitesse maximale est de 45 km / h (28 mph).

L’Ami est disponible pour les consommateurs de plusieurs manières différentes. Il peut être loué à long terme au coût de 19,99 € (TTC) par mois avec un premier versement de 2 644 € (TTC). L’Ami peut être loué via un service d’autopartage jusqu’à une journée au tarif de 0,26 € par minute. Ou, l’Ami est disponible à l’achat à partir de 6 000 € (TVA incluse).

Citroën prend les commandes de l’Ami à partir du 30 mars en France et quelques mois plus tard en Espagne, Italie, Belgique, Portugal puis Allemagne. Les premiers véhicules Ami sont attendus d’ici juin.