Alors qu’Apple avait déjà réduit ses commandes pour l’année à 80 millions , contre un objectif de 90 millions , elle aurait prévu de compenser une grande partie de la baisse l’année prochaine.

Comme presque toutes les autres entreprises technologiques, Apple a dû faire face à des problèmes d’approvisionnement liés à la pénurie mondiale de semi-conducteurs. Le PDG Tim Cook a déclaré que les derniers bénéfices trimestriels de l’entreprise avaient été touchés d’un montant estimé à 6 milliards de dollars en raison de la pénurie ainsi que de l’impact de COVID-19 sur la fabrication en Asie du Sud-Est, et Apple s’attendait à un impact encore plus important sur ce trimestre.

Si le rapport de Bloomberg est exact, la gamme iPhone 13 pourrait ne pas répondre aux attentes initiales d’Apple, même sans la crise de l’offre. Le plan initial d’assemblage de 90 millions d’unités pour 2021 reflétait une prévision d’une demande accrue, car Apple commande généralement environ 75 millions d’iPhones pour l’année de chaque lancement.