Plus tôt dans la journée, Intel a fourni des informations clés sur le Thunderbolt 4, après un premier aperçu durant le CES de cette année. La dernière version n’est pas réellement plus rapide que son prédécesseur (offrant toujours les mêmes 40 Gbit/s que son prédécesseur), mais il y a quelques améliorations clés à bord, y compris certaines exigences système mises à jour. Voici le récapitulatif, par Intel:

  • Doublez les exigences minimales de vidéo et de données de Thunderbolt 3.
  • Vidéo: prise en charge de deux écrans 4K ou d’un écran 8K.
  • Données: PCIe à 32 Gbit/s pour des vitesses de stockage allant jusqu’à 3 000 Mo/s.
  • Prise en charge des quais avec jusqu’à quatre ports Thunderbolt 4.
  • PC en charge sur au moins un port d’ordinateur.
  • Protection DMA (Direct Memory Access) basée sur Intel VT-d requise qui aide à prévenir les attaques DMA physiques.

La nouvelle version sera compatible avec Thunderbolt 3 et les anciennes connexions USB, et elle devrait arriver à un moment donné plus tard en 2020 sur les ordinateurs portables équipés de processeurs Tiger Lake. Un gros point d’interrogation dans tout cela, cependant, est de savoir si Apple continuera de prendre en charge cette dernière connexion sur sa prochaine gamme de Mac ARM. Après tout, cette décision marque une rupture majeure dans la relation de longue date entre Apple et Intel.

la société a réaffirmé son engagement à l’égard de la connexion dans laquelle elle a été si investie au cours des dernières années, notant qu’Apple s’est associé à Intel pour concevoir et développer Thunderbolt, et que les clients apprécient aujourd’hui la vitesse et la flexibilité qu’elle apporte à chaque Mac.