Apple a perdu 75 milliards de dollars de valeurs boursière en une seule journée. Le titre s’est écroulé à Wall Street et la firme de Cupertino perd sa place de numéro un. Google, Amazon et Microsoft en profitent tous pour lui passer devant. L’annonce d’un chiffre d’affaires en baisse et de mauvaises ventes d’iPhone a fait mal. 

75 milliards de dollars. C’est la valeur qu’a perdu la firme de Cupertino en seulement une journée à la bourse de Wall Street après qu’Apple ait annoncé une baisse de ses résultats pour le 4ème trimestre 2018. La pire chute connue par la marque à la pomme depuis 6 ans.

Le groupe américain est désormais moins bien coté que Google, Amazon ou Microsoft. Pourtant, en août 2018, Apple franchissait les 1000 milliards de dollars de valeur, une première mondiale. Mais le titre n’a fait que chuter depuis tout au long de la fin d’année dernière. Depuis octobre 2018, il a perdu 40% rapporte Capital.

La firme de Tim Cook entraîne dans son élan l’ensemble du secteur technologique : Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 ont perdu chacun entre 2,5 et 3%. Chez les GAFA, Alphabet (Google) est en baisse de 2,85%, Amazon de 2,52% et Facebook de 2,90%. De nombreux autres groupes sont également touchés par ce phénomène : Qualcomm, Nvidia, des sociétés chinoises…

Les analystes financiers prédisaient un résultat de 91 milliards. Ce sont les mauvaises ventes d’iPhone qui mettent Apple dans cette posture. Sur les autres produits et service, son chiffre d’affaires a même grimpé de 19%. Mais il paye là sa dépendance à l’iPhone.